Le poppers et le phénomène des lèvres et ongles bleus : vérités et mensonges !

Le poppers et le phénomène des lèvres et ongles bleus : vérités et mensonges !

Poppers, lèvres et ongles bleus : l’origine du mécanisme biologique et chimique

Ce phénomène est connu et est simplement dû à la méthémoglobine. En effet, il faut savoir que le réseau sanguin n’est pas uniforme dans le corps. Il y a des endroits où les veines sont extrêmement proches de la peau. Lorsque vous consommez trop de poppers, la molécule remplace une partie de l’oxygène dans votre sang et va donc, par un effet de remplacement, colorer les endroits plus « visibles » : c’est-à-dire ceux où le réseau sanguin est dense. La méthémoglobine possède effectivement une teinte brune bleutée qui apparaît lorsqu’elle est très présente.

Cela signifie par ailleurs, qu’il y a un léger déficit d’oxygène dans votre corps et nous vous conseillons, à ce moment, de réduire votre consommation de poppers durant un temps afin que l’équilibre sanguin puisse se rétablir.

Existe-t-il une solution efficace contre le bleuissement des lèvres et les ongles ?

Oui, effectivement. Il suffit d’ingérer une quantité suffisante de bleu de méthylène avant de consommer du poppers. Le bleu de méthylène a un effet antagoniste par rapport à la méthémoglobine. De plus, il n’est pas difficile à trouver puisqu’en pharmacie ou en droguerie, il est à la disposition de tous. 

Par contre, si vous suivez un traitement médical, prenez le temps de regarder les recommandations quant aux interactions possibles. Il arrive que le bleu de méthylène ne soit pas compatible avec certaines molécules.
Cette solution chimique fonctionne parfaitement bien mais, évidemment, nécessite d’avoir du bleu de méthylène sous la main, ce qui n’est pas toujours simple !

Poppers, lèvres et ongles bleus : D’autres façons de lutter contre ce phénomène

Sachez tout d’abord que rien ne vous oblige à inhaler l’intégralité de votre bouteille de poppers en une nuit. Ce n’est pas la quantité qui fait l’effet ! Le type de molécule principalement utilisée joue un grand rôle. 

Par exemple, l’isopropyle présente un effet de plateau. Cela veut dire qu’à un moment, l’influence de la molécule stagne : même si vous en prenez plus, il n’y aura pas d’augmentation de l’effet ressenti.

L’importance du rythme de respiration 

Vous savez probablement que certains amateurs de poppers bloquent leur respiration pendant plusieurs secondes après l’avoir respiré. Cette pratique est due à une sorte de légende urbaine qui indique que l’effet apporté par le poppers serait plus fort.
Malheureusement, ce n’est pas le cas et les effets négatifs peuvent se révéler nombreux. 

L’hypoxie produite par cette respiration retenue peut conduire à une micro-asphyxie. C’est d’autant moins justifiable que les molécules contenues dans le poppers passent par les terminaisons nerveuses du nez : c’est donc bien en le respirant que vous obtenez l’effet maximal. 

De plus, si vous retenez votre respiration, cela signifie qu’il y aura encore moins d’oxygène dans votre sang et donc, que le phénomène de bleuissement a davantage de chance de se produire.

Une bonne façon de procéder : l’alternance

De quoi s’agit-il ? Tout simplement, de profiter des effets du poppers tout en oxygénant votre sang par alternance. Cela va limiter ce fameux effet de lèvres ou d’ongles bleus.
Comment procéder ? C’est très simple, vous respirez votre poppers de manière rapide puis vous rebouchez votre bouteille ou la tenez éloignée de votre visage. Vous inspirez de l’air frais par la bouche ou le nez, avec un rythme soutenu puis vous expirez. Vous recommencez ensuite ce cycle.

Cela va permettre à votre corps d’avoir suffisamment d’oxygène mais aussi, de profiter pleinement des effets du poppers.

Les mythes que l’on entend généralement autour du poppers

Malheureusement, beaucoup de légendes circulent autour de ce produit. Par exemple, les maux de tête ou alors, des problèmes de vue occasionnés par une prise régulière de poppers. Nous avons même lu un article qui mettait en garde contre l’explosion potentielle de flacons de poppers en expliquant que les fabricants voulaient gagner plus d’argent en utilisant des bouchons peu résistants. Evidemment, tout cela n’est que de la pure fiction. Comme tout produit efficace, il s’agit simplement de l’utiliser correctement.

Quelques conseils supplémentaires

Consommer du poppers n’est pas anodin : c’est un ensemble de molécules chimiques dont il faut bien connaître l’utilisation. Par exemple, il y a un risque d’irritation si vous déposez du poppers sur des muqueuses. 

De même, si vous êtes en convalescence, laissez tranquillement votre corps reprendre des forces et n’en consommez pas pendant ce temps. Cela ralentirait votre rétablissement. 
Enfin, il y a une interdiction formelle à prendre du Cialis en même temps que du poppers : ces molécules sont antagonistes et les risques pour votre santé sont élevés…

Vous avez aimé notre article ? Partagez-le et faites connaître le poppers autour de vous !

Joséphine

Passionnée de festivals et fêtarde invétérée, j'ai fais des études en communication, ce qui m'a conduit depuis quelques mois à travailler chez Poppers Rapide.
Fermer le menu