Popperbate ou Popper Bator Training ?

Popperbate ou Popper Bator Training ?

Qu’est-ce que le popperbate ? C’est utiliser du poppers pendant une séance de branlette intense. En clair, le popperbate est un genre de porno gay interactif. Vous n’êtes plus seulement spectateur de votre porno, vous devenez acteur. 

3,2,1…HIT ! 

Le popperbate est une pratique très populaire depuis plusieurs années qui revient hanter notre fil d’actualités depuis quelque temps. Ces “tutos” web allant de 5 minutes à une heure, sont visionnables sur des sites pornos comme Xtub, Pornhub, Tumblr ou encore sur Twitter sous le nom de Popperbate ou Popper Bator Training. Un nombre incalculable de tweets sont publiés chaque jour, attention ce contenu est réservé aux abonnés. Le principe est simple, des informations s’affichent au fil des images, comme des instructions. Elles vous indiquent quand prendre du poppers et surtout combien de temps. Il s’agit d’un code que vous devez suivre. 

“Hit, hold, release” :  tire, retiens, relâche 

L’objectif de ce  genre de porno est de nous aider à profiter “un max” des effets du poppers et ainsi atteindre le nirvana seul ou à plusieurs. On est plus seulement spectateur de notre porno et de nos fantasmes, désormais on y participe activement. 

La plupart des vidéos et des montages sont réalisés par des amateurs. Certains, lassés par le contenu vidéo disponible pour leur popperbate time, se sont lancés dans la production de porno solo, on les appelle les “formateurs de popperbate”. Les vidéos sont classées par thème : masturbation, sodomie, gode, anal, fist… Comme tout bon porno, le popperbate va du stade de débutant (hit de poppers court) à maîtrise (hit de poppers long). Le hit c’est le fait d’inhaler le poppers. 

Un compte à rebours retentit : “3,2,1, Hit !” De nouvelles informations s’affichent : “Retiens ta respiration… expire ! Branle ta queue toute dure !”. Et oui, tout est dit, la durée de l’inhalation, le moment où il faut expirer, les gestes à effectuer. 

Plutôt Popperbate ou Popper Bator Training ? 

Il existe deux styles de contenu au sein de ce courant pornographique : le popperbate et le popper bator training ou popperbating. Le premier est plus neutre et plus classique dans sa réalisation. Tandis que, le second est plus artistique et plus fort en sensations. 

Popperbate

Des vidéos  web au format court allant de 5 minutes à 15 minutes maximum. En général, un homme se masturbe seul en consommant du poppers et parfois même en regardant un porno. D’autres se donnent du plaisir dans un silence de mort. On entend pour seul son, le souffle de leur jouissement. Les instructions survolent l’écran. Nous devons alors suivre les informations, popper au moment indiqué et imiter l’acteur pour ainsi vivre un popperbate time identique au sien. 

“Ready for a hit ?” Sniff with me. 

Quand on tape popper bator training ou popperbating sur Twitter, on tombe sur des tweets vidéos comme on aime : plus longues et plus trash allant de 15 minutes à 1 heure de plaisir, d’émotions intenses et de frissons à nous en faire jouir 4 fois. Il s’agit cette fois, de montages vidéos, soit des assemblages de scènes de sexe et de vidéos pornos avec beaucoup d’athlètes aux muscles saillants en action dans une ambiance musicale électrique. La musique suit la tension sexuelle et rythme notre partie de popperbate au fur et à mesure que les images défilent. Par exemple, la musique accélère quand on voit une suite d’images de touzes bien musclées, de quoi nous donner envie de nous branler plus vite et plus fort. Parfois une voix off à l’accent robotique et aux propos obscènes nous accompagne dans cette aventure intime. On entame alors une sorte de conversation avec elle. 

Pour qui le Popperbate ? 

Le popperbate, on en est certain, satisfait tous les fantasmes tant les thématiques sont nombreuses. C’est essentiellement destiné à une cible d’hommes gays adeptes du poppers. Mais on constate que des hommes hétérosexuels mariés préférant les bites s’adonnent à ce genre de fantasmes. Les formations de popperbate semblent beaucoup plaire aux femmes aussi. Certes, elles sont moins nombreuses mais restent néanmoins présentes sur les forums pour nous partager leur expérience. Elles assument le fait que cette pratique leur permette d’assouvir leurs “désirs les plus salaces” avec du poppers spécialement conçus pour les femmes

Seul ou à plusieurs, le popperbate est un incontournable. Toutefois, on vous conseille de tester seul ou à deux max la première fois, de façon à vous familiariser avec le principe : popper et se toucher en même temps.

Notre expérience 

J’ai décidé de faire l’expérience du popperbating pour vous partager mon avis de façon objective. 

“Get your poppers ready” 

Je commence par une vidéo de popperbate version soft. Des écritures blanches s’affichent parfois en haut à gauche, parfois en pleine page, stables ou mouvantes. Cette phrase s’affiche en survol sur l’écran : You’re a faggot : hit during 4 secondes crescendo. Alors je m’exécute. Je sens le poppers monter. La vidéo continue, je vois ce beau mâle frotter son engin et jouir. Je commence à être excité. 

Nouvelle instruction : “Hit it again, both sides” (fr : renifle encore du poppers, des deux narines). Puis, surprise ! Une jolie phrase d’encouragement apparaît : “enjoy that stroke” (fr : profite de ce coup). “You as hard as me ?” (fr :es-tu aussi dur que moi). 
Oh oui… Là, ma bite est dure et mon corps frémit d’excitation. 

Nouvelle instruction mais cette fois, c’est un peu différent : “Squeez out some pre-cum” (fr : presse un peu de sperme pré-éjaculatoire). Le réalisateur m’ordonne alors de goûter cette goutte de sperme qui déborde de ma bite. Etrange mais d’accord, je me prête au jeu. “Your pork sperm tastes good ?”  (fr : Ton sperme de porc a bon goût ?).

Plus on avance, plus c’est excitant, le mec à l’écran, jouit de plus en plus fort et moi avec lui. C’est vrai, on a l’impression que l’ordonnateur est proche de nous, voire avec nous. Il nous ordonne et applique ses ordres, c’est notre guide jusqu’au plus petit détail. Tu es spectateur et acteur. Tu suis ton désir et vis celui du réalisateur. Jusqu’au dernier hit tu devras lui obéir et éjaculer avec lui au même moment. Pour les plus gourmands, un bonus est souvent disponible à la fin de la vidéo. Puisque je suis une personne avide de sexe alors j’ai continué. Cette partie est bien plus intense, tel un sprint à la fin d’un marathon.  

“Ready for some fucking ?”

C’est parti pour un deuxième round au pays de l’extrême. Le Popper Bator Training c’est donc un mix de scènes et de vidéos montées avec de la musique électronique entrainante. 

Le compte à rebours commence : 3,2,1 Hit ! Cette fois je dois commencer par un hit de 7 secondes et non pas de 4 secondes comme le popperbate. Ça annonce la couleur pour la suite ! La musique monte en intensité, l’image est fixe. Quand le drope arrive l’image change et je peux arrêter d’inhaler du poppers. 

C’est alors que tout un tas d’images torrides défilent devant mes yeux. Des mecs se font des pipes à gogo dans des lieux variés comme des aéroports, des bureaux, une piscine, chez eux, en boîte… 

“10 secondes Hit.” Toujours précédé d’un compte à rebours de 3 secondes et suivi d’images de plus en plus hards, contenant un nombre croissant de mâles en action. Anulingus à volonté, partouzes à ne plus pouvoir compter le nombre de corps d’Apollon qui s’entrechoquent dans le lit. 

“Ready for some fucking ?” Let’s get it then… But first, get ready to hit in 3,2,1.” Nous sommes à la septième minute de la vidéo. Une minute plus tard, un nouveau hit est imposé, puis deux minutes après et encore un hit la minute suivante. Vous l’avez compris, le temps se resserre. 

Je dois alors inhaler plus de poppers en un temps record, ce qui me laisse moins de temps pour me masturber. Cette fois, on ne rythme pas nos envies, on suit les ordres en copiant les gestes : point final. La fin est tellement explosive, que la sensation est indescriptible. Je vous conseille vraiment de le vivre au moins une fois. A consommer avec modération. Rappelons que le poppers s’inhale 4 fois d’affilée maximum suivi d’une pause. Au-delà de ce dosage, vous pouvez avoir des maux de tête ou vous brûlez dans l’action. 

Bilan

Le Popper Bator Training est incroyable pour son intensité et les images qui sont 10 fois plus stimulantes. Toutefois, le popperbate permet d’écouter son propre plaisir. Seul soucis, je n’ai pas trouvé de sessions en français, only in english. 

Ce qui motive les participants 

Comme le porno classique, on aime le popperbate selon la typologie et le scénario du porno. Cette pratique est parfaite pour de longues sessions de sexe car le poppers nous aide à augmenter notre endurance pour prolonger les sensations et ralentir l’éjaculation. 

Certains utilisateurs aiment l’idée de perdre le contrôle, d’être soumis aux instructions, cela permet de se vider l’esprit, disent-ils. D’autres adorent le principe du popperbate mais sont “mauvais élèves”. Ils préfèrent prendre du poppers quand ça leur convient pour jouir au moment qu’ils jugent idéal. Car comme en témoigne une personne, parfois il faut prendre beaucoup trop d’inhalations. Ouvrir la bouteille, inhaler plusieurs fois, retenir sa respiration et enfin expirer. Recommencer quand les images pornographiques défilent à l’écran. On a plus le temps pour l’essentiel : se faire du bien.

Certains ont la sensation que l’instructeur est présent, il connaît les effets du poppers et donc joue dessus pour nous faire atteindre l’orgasme, ou au contraire faire durer l’excitation. Vous vous soumettez à ses instructions, puis il y a une pause pour se masturber et stimuler l’excitation de nos zones érogènes. Le désir augmente au fur et à mesure même si au début cela semble frustrant. 

D’autres utilisateurs 2.0 sont fans de la voix robotique qui leur donne presque envie de fricoter avec un sexbot. Et, les utilisateurs les plus sportifs qui eux sont exténués après une longue session de popperbate conseillent d’avoir “du temps pour vous reposer après”. 

Le rôle du poppers dans tout ça. 

Comme d’hab’, le poppers nous permet d’être totalement imprégné par le porno et les sensations de désir et de plaisir de baise qui nous envahissent. On ressent alors très fortement les effets aphrodisiaques. Mais attention l’instructeur va pousser à consommer beaucoup de poppers en très peu de temps. 

Rappel : le nombre d’inhalations recommandées est de 4 à la suite (deux part narines) pour éviter tout risque pour la santé.  

Conclusion : le popperbate est un incontournable de l’automasturbation

Je n’ai pas eu la chance de tomber sur des séries de popperbator training extra-longues, mais je ne m’arrêterai pas là. J’ai réalisé cette première expérience pour vous faire un petit recap’ de cette pratique sexuelle intense. Mais c’est à pratiquer avec modération. Le popperbator training, surtout, peut s’avérer dangereux si vous inhaler du poppers à intervalles trop court et régulier. 

J’espère, tout de même, que cet article va vous donner envie d’approfondir vous aussi, parce que le popperbate est un incontournable de l’automasturbation. On vous le conseille avec modération bien sûr. 

“You’re ready to cum now ?!” (fr : Vous êtes prêt à jouir maintenant ?!)

Quel poppers choisir pour une partie de popperbate ? 

Selon la catégorie de porno que vous adorez certains poppers vont être plus ou moins adaptés. 

Pour les adeptes de porno anal : Everest Black Label, Fist Big, Iron Fist
Utilisez les lubrifiants adéquates ; FistItNumbing, Fist Powder et d’autres disponibles à l’achat sur notre site web. 

Pour une simple masturbation : Jungle Juice Platinum, English, Oink, Iron Horse… 

Pour des sessions longues : Everest Premium, Jungle Juice Gold Label, Pig Juice, Tiger… 

Ajoutez du piment à votre session de Popperbate 

Vous adorez les sextoys type masturbateur, gode, plug ou stimulateur de prostate, le popperbate se prête parfaitement au jeu. 

Joséphine

Passionnée de festivals et fêtarde invétérée, j'ai fais des études en communication, ce qui m'a conduit depuis quelques mois à travailler chez Poppers Rapide.
Fermer le menu