You are currently viewing Le mois des fiertés ou Pride month : qu’est-ce que c’est ?

Le mois des fiertés ou Pride month : qu’est-ce que c’est ?

Vous avez forcément entendu parler de la Gay Pride (ancien nom de la marche des fiertés) ou encore, vu des images des membres de la communauté lgbtqia+ défiler dans les rues des grandes capitales européennes comme Paris, Berlin ou aux USA à New York ou Washington ?

Le mois des fiertés est emblématique d’un mouvement qui vise à lutter contre l’homophobie mais également contre les discriminations dont sont victimes encore de trop nombreuses personnes dans le monde. Les couleurs de l’arc-en-ciel a été choisi comme symbole. On retrouve maintenant de nombreux drapeaux, enseignes de magasins et même tee-shirts qui portent ce motif !

À l’occasion de la marche des fiertés qui aura lieu le samedi 25 juin à Paris, Poppers Rapide souhaite apporter son soutien à ce combat pour l’égalité des droits. La marque s’associe à l’ensemble des événements qui seront organisés partout en France cette année.

À lire aussi : Meilleurs poppers pour débutants & Tout savoir sur les Rush poppers !

Un peu d’histoire…

D’abord une date : le 28 juin 1969.

Avez-vous entendu parler des émeutes de Stonewall ?

Ce jour là, une descente de police dans un bar, le Stonewall Inn, situé dans le quartier de Greenwich Village met le feu aux poudres !

Les personnes présentes, essentiellement des gays, sont révoltés. La police doit faire face à des émeutes et à des affrontements violents.

Suite à ce grave incident, des associations de défense des homosexuels se créent rapidement aux Etats-Unis. Leur but ? Manifester et revendiquer des droits pour la communauté lesbienne, gay et transgenre.

Et c’est le 28 juin 1970 qu’auront lieu les premières marches des fiertés (pride parades à l’époque), à New York et Los Angeles exactement.

En Europe, la première Gay Pride sera organisée en avril 1972 en Allemagne.C’était dans la ville de Münster et elle a réuni seulement… 200 participants !

Mais les revendications ne s’arrêteront pas là puisque aujourd’hui encore, des marches de fiertés sont organisées un peu partout sur la planète.

image défilés avec fierté au couleurs du drapeau de la pride

Que signifie la mention lgbtqia+ ?

Tout simplement, ce sont les initiales de :

  • L pour Lesbienne,
  • G pour Gay,
  • B pour Bisexuel,
  • T pour Transgenre,
  • Q pour Queer,
  • I pour Intersexuel et
  • A pour Asexuel.

Il reste ce petit “+” qui regroupe les personnes qui ne se retrouvent pas dans les catégories ci-dessus comme les pansexuels, ceux qui savent pas comment définir leur sexualité, les non-binaires mais également tous les gens qui soutiennent la cause et le combat pour les droits des minorités.

Les objectifs du mois des fiertés

Ils n’ont pas vraiment changé depuis le début des marches lgbtq :

  • combat contre les discriminations,
  • lutte contre l’homophobie et les violences à l’encontre des personnes transgenre, bi, queer mais aussi les travestis et les non-binaires.

Même si l’acceptation de l’homosexualité au sein de la population générale est en hausse, il reste de nombreux combats pour l’égalité à mener.

L’association SOS–Homophobie indique que par exemple, le cyber-harcèlement visant les homosexuels a augmenté de 56% en 2020 !

De même, les mineur(e)s sont de plus en plus touché(e)s par les discriminations. Sos-homophobie rappelle qu’en 2020, plus de 20% des appels reçus concernaient des jeunes de moins de 18 ans.

bandeau gay pride

Comment circule l’information autour du mois des fiertés ?

Pour répondre à cette question, on peut s’appuyer sur l’étude qui a été menée en France par l’institut Appinio.

1000 personnes de la société civile ont été interrogées pour connaître leur rapport à la marche et au mois des fiertés mais également pour savoir comment elles percevaient les événements organisés contre l’homophobie et l’homosexualité.

  • Premièrement, on s’aperçoit que 75 % des sondés ne connaissent pas la marche des fiertés !

  • Deuxièmement, on constate que ce sont les réseaux sociaux qui finalement, informent le mieux les gens sur l’engagement faveur des droits pour les lgbtq. 70% des personnes interrogées disent avoir eu de l’information sur la marche des fiertés par ce canal tandis que 37 % ont vu du contenu en lien avec la communauté gay sur des sites web.

  • Troisièmement, les marques et les magasins sont perçues comme associés à la pride pour des raisons économiques. Plus de 85 % des membres ou des sympathisants de la cause lgbtq+ pensent que les combats en faveur des droits des homosexuels relayés par les enseignes ou les marques uniquement pour attirer des consommateurs. Par contre, plus de 80 % d’entre eux sont persuadés que c’est une bonne chose que d’évoquer les problème de la communauté gay, lesbienne et transgenre dans les magasins et/ou sur les réseaux (Facebook, Instagram, Twitter, etc.) chaque année.

Poppers Rapide apporte tout son soutien à cette communauté et dans les combats qu’elle mène. Pendant tout le mois de juin, nous offrons 1 Everest Poppers à chaque commande supérieure à 20 euros, dans la limite des stocks disponibles !

Comment sont menés les combats de la communauté lgbt ?

Il faut savoir que de nombreux événements autour de la marche des fiertés sont organisés durant le mois de juin dans notre pays.

Globalement, on peut articuler le combat contre l’homophobie autour de quatre axes principaux : 

  • L’information : il est indispensable de bien connaître les droits et les changements législatif qui viennent combattre les discriminations.

  • La modification des stéréotypes : il est nécessaire d’arrêter de plaquer sur la communauté homosexuelle et les personnes appartenant au mouvement lgbtqia des présupposés sexistes et homophobes. Dans ce sens, on commence par arrêter les blagues salaces concernant les lesbiennes, les transgenres et les gays…

  • Défendre et prendre soin : il ne faut pas laisser les actes contre les homosexuels impunis. En cas d’agression physique ou d’insultes proférées contre une personne queer, il est nécessaire d’intervenir. Ainsi, cela fera peu à peu pression sur le monde politique et les médias, pour que ceux-ci en parlent.

  • Pas d’outing sauvage : il faut laisser la parole aux personnes concernées. Elles doivent choisir elles-mêmes le moment où elles feront part de leur homosexualité à ceux qui les entourent. On ne parle pas à leur place et on n’intervient pas auprès des gens appartenant à la communauté gay.

Voilà pourquoi le mois et la marche des fiertés sont si importants. Le combat doit continuer pendant des années au service de l’égalité pour tous !

bandeau lgbtqia+
Vous avez aimé notre article ? Partagez-le et faites connaître le poppers autour de vous !